Les bienfaits de la sieste

05/12/2016
  • Magazine

Victime de nos horaires chargés et de préjugés tenaces, la sieste est encore peu pratiquée par les adultes dans nos contrées. Au centre-ville, on la fait sans quitter son complet, dans un fauteuil tout confort.

Un petit coup de fatigue durant de la journée de travail? La sieste est pour vous! Mais pour en tirer tous les bénéfices, elle ne doit pas être trop longue, pas plus de 30 minutes selon Roger Godbout, professeur au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal et chercheur au Laboratoire de recherche sur le sommeil de l’Hôpital Rivière-des-Prairies. «Si la sieste s’éternise, on se réveille groggy. On atteint la phase de sommeil profond et on risque d’hypothéquer la qualité de sommeil de la nuit suivante», prévient-il.

Certains moments de la journée sont meilleurs que d’autres pour piquer un somme réparateur. «Le début d’après-midi, entre 13 h et 15 h, est le plus propice. Ça correspond à environ 12 heures après notre phase de sommeil lent pro­fond», ajoute-t-il. Une sieste entamée plus tard peut rembourser notre dette de sommeil, mais on risque d’éprouver des difficultés à s’endormir ou dormir d’un sommeil trop léger la nuit venue.

Quels sont les bénéfices de la sieste?

«Les études sont contradictoires, explique Roger Godbout, mais elle pourrait améliorer notre mémoire et avoir un impact positif sur la con­centration et la réactivité. Mais elle agit surtout sur l’humeur. Après une bonne sieste, à moins qu’on ait dormi trop longtemps, on se sent bien, relaxé et de bonne humeur.»

La sieste est même devenue un must dans les quartiers d’affaires: «La sieste énergisante est l’un de nos soins les plus populaires, explique Nathalie Roy, directrice générale de Spa Eastman, qui a été le premier établissement à offrir des séances de sieste énergisante au cen­tre-ville de Montréal, en 2013. La sieste est une dose d’énergie sans avoir à prendre un expresso, c’est idéal pour ceux qui souhaitent se relaxer, mais qui n’ont pas le temps de pren­dre une séance de massage. Et pas besoin de se déshabiller!» Les séances durent 30 ou 40 minutes et se déroulent en position allongée dans un fauteuil spécifique, le Neurospa. Il diffuse de la musique intracorporelle — des vibrations acoustiques — et de la musique relaxante. «Il est extrêmement rare que quelqu’un n’arrive pas à s’endormir. Les clients, surtout des hommes et des femmes d’affaires, viennent régulièrement. Certains font des siestes trois fois par semaine pour recharger les batteries.»

Texte: Marielle Rougerie 

Photo: Spa Eastman

PARTAGER

Dans la même catégorie